... enfin de toutes les formes

prev
top
next

 

Certaines galaxies ne peuvent se classer ni comme elliptiques, ni comme spirales. Elles sont trop difformes pour rentrer dans le tableau de Hubble.

On les appelle des galaxies irrégulières ; en voici deux exemples.

grand nuage de Magellan     M82
Le Grand Nuage de Magellan, le plus proche voisin de notre galaxie.

Source : AURA/ NOAO/ NSF

    M82, une galaxie irrégulière dans la Grande Ourse, vue par le télescope de Subaru

Source : NOAJ.

 

Ces galaxies sont généralement de petite taille, entre 10 millions et un milliard d'étoiles. Elles sont souvent riches en gaz, ce qui en fait des lieux de formation d'étoiles, comme le disque des galaxies spirales.

Etant de petite taille, elles sont souvent peu lumineuses, ce qui fait qu'on ne peut détecter que celles qui sont assez proches.

Il est probable qu'elles aient été très nombreuses dans l'univers d'autrefois, mais que leur nombre a décru du fait des collisions. Celles qui restent ont maintenant une faible luminosité qui empêche leur détection.

 


Pour terminer cette classification, on peut résumer par le schéma suivant les différences principales entre une galaxie spirale et une elliptique.

compaison elliptique-spirale

 

- Une page pleine d'images de galaxies à contempler.
Vous y trouverez des galaxies spirales, d'autres irrégulières et enfin des galaxies en collision.