... et des rondes...

prev
top
next

 

Les galaxies elliptiques, par opposition aux galaxies spirales, sont de forme simple, avec un noyau nettement marqué et un halo plus ou moins étendu autour .
La luminosité d'une telle galaxie décroît rapidement du noyau central vers les bords.

En voici deux, choisies parmi les objets de Messier :

M87, elliptique E0 M59, elliptique E5
M87, galaxie elliptique de type E0 dans l'amas de la Vierge, à 50 millions d'années lumière.
C'est une galaxie géante de 3000 milliards de masses solaires.
Source : Canada-France-Hawaii Telescope (J.-C. Cuillandre)
M59, une galaxie elliptique de type E5 , située à 50 millions d'années lumière dans la Vierge.
Source : SDSS

 

Les galaxies elliptiques sont souvent de petite taille, de l'ordre de la dizaine de milliards d'étoiles ou moins. Leur luminosité est comparativement assez faible.
Quelques unes, cependant, sont des géantes 1000 fois plus grandes.

L'aplatissement de l'ellipse n'est pas du à la rotation de la galaxie sur elle-même, mais aux orbites désordonnées des étoiles.
C'est ainsi que les trois axes de l'ellipsoïde peuvent être de dimensions différentes.

Plus l'ellipse est allongée, plus le numéro attribué dans la classification est élevé,
avec la formule n=10*(grand axe-petit axe)/grand axe.

L'observation des galaxies elliptiques montre qu'à l'exception du coeur, il y a peu d'émission de lumière dans l'ultra-violet, caractéristique des étoiles jeunes.
L'absence de gaz et de poussières entre les étoiles limite la naissance et la formation de nouvelles étoiles.
Sa population stellaire est majoritairement de type II, ce qui correspond à des étoiles anciennes.

Les galaxies lenticulaires, de type S0, ont une forme en disque avec un bulbe central comme les galaxies spirales, mais se rapprochent des galaxies elliptiques par leur absence de bras et surtout par leur faible taux de formation d'étoiles.


Deux caractéristiques principales, par opposition aux galaxies spirales :